Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
A Gauche Vraiment !

La forêt, une filière cruciale pour le canton

 

Le canton de Pernes, avec sa forêt communale de Bédoin (6300 hectares), celle de Sault et de Venasque offre une couverture forestière importante. Cependant, la forêt reste mal valorisée: la récolte de bois ne représente que 25% de l’accroissement naturel alors que les collectivités locales sont responsables de 15% des émissions de gaz à effet de serre.

Pourtant, les possibilités ne manquent pas avec le Pin d’Alep, particulièrement adapté au climat méditerranéen, au le bois utilisé depuis l’antiquité en construction navale. Sa normalisation pour l’emploi en structure (NF B 52001-1) est un progrès, mais pour rendre sa sylviculture rentable, sa qualification en bois d’œuvre de qualité est nécessaire.

 

La filière bois, une filière d’avenir qui répond triplement aux enjeux climatiques :

  • la construction, en stockant le carbone et offrant des capacités d’isolation très satisfaisantes
  •  la filière énergétique, un des chauffages les moins chers et les plus neutres en émissions de CO2
  • la gestion environnementale, avec une meilleure prise en charge publique de la gestion des espaces boisés naturels et des risques d’incendies

Elle répond aussi, particulièrement dans notre canton,  à un enjeu socio-économique :

  • La création d’emplois locaux, non délocalisables, durables,  mais également régionaux, concernant diverses couches socioprofessionnelles.

 

       Pourtant, la gestion des forêts devient de plus en plus difficile, avec la suppression massive de moyens octroyés à l’ONF (15000 agents en 1985, 9000 aujourd’hui) et la pression des lobbies du bois qui poussent à l’achat de bois scandinave (Nord blanc, épicéa) sous prétexte de surcoût du bois français.

 

     IL FAUT EN FINIR AVEC LA PRIVATISATION DE L’ONF menée par le gouvernement Macron et avec les politiques néolibérales qui sacrifient nos économies locales et détruisent notre environnement!

 

Pour répondre aux enjeux climatiques, sociaux et économiques, nos candidats s’engageront à promouvoir la filière bois-énergie et construction bois.

En coopération avec l’Association des Communes Forestières de Vaucluse, le syndicat forestier, le syndicat d’énergie vauclusien et bien sûr, l’ONF et le Parc du Ventoux,  il est indispensable de soutenir un pan entier de l’économie locale, à partir de la gestion forestière, l’abattage, le transport, la transformation, la mise en œuvre afin de rompre avec les politiques de délocalisation qui font venir des bois de Sibérie ou de Scandinavie, au prix d’un coût écologique et humain terrifiant et ainsi reconstruire une économie locale, respectueuse de l’environnement et des Hommes.

Un engagement qui permettra de contribuer au maintien de papeteries, comme celle de Tarascon, qui représente près de 9000 emplois directs et indirects de la région Sud et dont la fermeture serait un drame national.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article